Bouteille d’eau en plastique : une qualité sanitaire non garantie pour de nombreuses marques

Le monde de l’eau embouteillée est actuellement sous les projecteurs, non pas pour la pureté de son contenu, mais pour les inquiétudes croissantes concernant la qualité sanitaire de l’eau proposée par certaines des plus grandes marques du marché. Un récent rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) a révélé des niveaux de contamination qui questionnent directement la sécurité des produits finis de marques telles que Hépar, Perrier, Vittel et Contrex, toutes appartenant au groupe Nestlé.

Un rapport de l’Anses inquiétant

Selon les informations divulguées par France Info, les experts de l’Anses ont exprimé un « niveau de confiance insuffisant » pour garantir la qualité sanitaire de ces eaux minérales naturelles. Le problème semble résider dans des pratiques de purification inadéquates et potentiellement illicites, incluant l’utilisation de micro-filtres non autorisés par la réglementation européenne. Ces pratiques ont été mises en lumière non seulement par l’analyse scientifique mais également par des témoignages qui accusent le groupe de dissimuler des équipements de filtration pour éviter la détection lors des inspections.

L’enjeu est de taille car la réglementation sur les eaux minérales naturelles est très stricte : aucune bactérie ne doit être présente, ni avant ni après l’embouteillage. Pourtant, les rapports indiquent que les eaux de Nestlé, issues notamment des régions Grand Est et Occitanie, ont été régulièrement contaminées par des bactéries coliformes, Escherichia coli, et des entérocoques, en plus de présenter des traces de micropolluants comme les Pfas et des pesticides.

Qualité de l’eau en bouteille : un plan de surveillance renforcé à l’avenir ?

Face à cette situation, les experts de l’Anses recommandent non seulement un plan de surveillance renforcé mais remettent en question la viabilité de l’utilisation de ces sources pour la production d’eau minérale naturelle. Cette recommandation soulève un dilemme pour Nestlé : comment continuer à garantir la sécurité sanitaire sans compromettre la définition réglementaire de ses produits comme « eaux minérales naturelles ».

Les fontaines à eau réseaux, une solution pour éliminer l’utilisation du plastique

Dans un contexte où la transparence et la confiance du consommateur sont primordiales, cette situation pourrait inciter les consommateurs à se tourner vers des alternatives plus sûres et écologiquement responsables, telles que les solutions de filtration d’eau domestique ou les fontaines à eau raccordées au réseau d’eau potable, qui offrent une hydratation sans déchets plastiques et avec une empreinte carbone réduite. En ville, sur les chantiers, dans les commerces ou encore dans les hôtels : chaque fontaine à eau installées par Fontaineo permet d’économiser jusqu’à 50 000 bouteilles en plastique par an, d’autant qu’elles sont compatibles avec la loi AGEC, induisant que chaque ERP recevant plus de 300 personne doit mettre à disposition une fontaine à eau potable.

Cela vous intéresse ? Contactez-nous ou prenez rendez-vous avec notre équipe commerciale pour discuter de nos offres de location ou d’achat.

Partager notre article

Contactez-nous pour votre Projet !

Programmez un rendez-vous avec notre équipe en cliquant ci-dessous, ou envoyez-nous un message sur notre page contact

À lire également

Une de nos fontaines à eau installée pour le G7 à Biarritz par Fontaineo

Fontaineo à Biarritz pour le G7

Nos fontaines à eau Fontaineo se trouvent à chaque grand événement qui s’annonce en France. Le prochain aura lieu dans la ville de Biarritz pour

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Restez informé(e) facilement de l’actualité Fontaineo en renseignant votre email ci-dessous !